[SÉANCE #1]: LE CAPITALISME, UN SYSTÈME QUI GOUVERNE LE MONDE, ALIÈNE L’HOMME ET LA NATURE

Vous voulez tous comprendre du Capitalisme d’aujourd’hui, venez voir ce qu’on en dit en passant par la théorie de la régulation, les travaux de Robert Boyer, Alain Badiou, Bruno Amable. Nous parlerons des différentes formes du Capitalisme de nos jours et à travers l’histoire afin de comprendre comment peut sortir de ce système qui gouverne le Monde, aliène l’Homme et la Nature. Cette vidéo fait suite aux trois parenthèses de l’Université Insoumise qui sont sorties ces trois dernières semaines : #1 Le Capitalisme Hyper-Financier, #2 L’Hégémonie Culturelle, la bataille pour nos idées, #3 Le Capitalisme, dernière mouture du Néolithique.

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

Théorie de la régulation
Les rapports sociaux sont considérés comme fondamentaux pour comprendre l’évolution des sociétés. En ce sens, la théorie de la régulation souligne sa filiation avec l’analyse marxiste traditionnelle. Elle élargit son champ et ses méthodes en utilisant des outils disponibles dans d’autres disciplines telles que l’histoire, la sociologie, le droit ou encore la philosophie; elle s’ouvre également à d’autres courants de pensée tels que la macroéconomie keynésienne ou kaleckienne.
L’ouvrage fondateur de BOYER a été publié en  1986 sous l’intitulé « La théorie de la régulation : une analyse critique ». Il s’interroge et critique la pertinence du caractère autorégulateur des économies de marché dans le cadre de l’analyse du capitalisme de longue période et sur l’émergence de crises.

Le Glass-Steagall Act de 1933 aux États-Unis instaurait l’incompatibilité entre les métiers de banque de dépôt et de banque d’investissement (entre autresà)
Sous l’influence des marchés financiers l’abrogation de cette loi par l’administration Clinton en 1999 a été pour Joseph Stiglitz, une des causes de la fragilisation du système bancaire américain, et a changé la culture de prudence des banques de dépôt vers la culture du risque des banques d’affaires5.
La crise financière de 2007-2010 a remis au-devant de la scène la question de la pertinence d’une séparation des fonctions bancaires et donc  l’idée d’un retour à la loi Glass-Steagall.
Le Dodd–Frank Wall Street Reform and Consumer Protection Act de juillet 2010 en est partiellement inspiré.

Quelques propositions du programme : https://laec.fr/sommaire

19 L’URGENCE SOCIALE
Mettre au pas la finance

20 L’URGENCE SOCIALE
Définanciariser l’économie réelle

26 L’URGENCE SOCIALE
Construire un nouveau statutprotecteur pour les travailleurs :la Sécurité sociale intégrale

23 L’URGENCE SOCIALE
Empêcher les licenciementsboursiers dans l’entreprise pourconserver et développer l’emploi
 
L’URGENCE SOCIALE
Mettre fin au pillageéconomique de la Nation

FACE À LA GRANDE RÉGRESSION
Faire passer la santé d’abord et pour tous
Rembourser à 100 % les soins de santé prescrits, dont les soins et appareils dentaires, optiques et auditifs,

17 L’URGENCE SOCIALE
Instaurer un protectionnismesolidaire pour produire en France
 
 
57 LA PAIX EN QUESTION
Refuser le libre-échange, instaurerun protectionnisme solidaireet la coopération économique

#Ep.3 [LES PARENTHÈSES] : LE CAPITALISME, DERNIÈRE MOUTURE DU NÉOLITHIQUE

Selon Alain Badiou, le Capitalisme serait la dernière mouture du Néolithique. Alors sortons en et changeons de paradigme, entrons dans une nouvelle ère !

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

Le Néolithique est cette période de la préhistoire marquée par l’apparition de l’agriculture, l’élevage, impliquant la sédentarisation et des innovations techniques comme la généralisation de l’outillage en pierre polie, la poterie, ainsi que le développement de l’architecture. Le capitalisme en est la forme contemporaine. Dans son acceptation la plus large, le capitalisme a été identifié par F.Braudel comme système marchand au moyen âge. Pour l’époque moderne ce fut le capitalisme industriel du 18éme siècle. Sa configuration hyper financière en est la dernière mouture qui s’est écroulé en 2008.
Le débat s’exacerbe sur la suite, autour de l’IA, du Trans humanisme et du collapse écologique qui nous menace.
Le philosophe Alain Badiou considère que la dérive messianique portée par une certaine écologie et que l’emballement technologique anticipant des robots partout, la fin du travail, l’art automatique, le Trans humanisme, sont des hochets idéologiques qui obscurcissent la véritable question, à savoir l’impasse ou nous conduit un capitalisme mondialisé.
Que veut dire le mot nature ? La beauté du soir couchant, l’être intime des choses, l’envers objectif de toute culture, la biologie par opposition avec la physique, la ruralité ?… ou malheureusement simplement aujourd’hui la beauté des jardins, le charme touristique, la plage, la montagne…
Que dire de la technique et des arts ? Que l’homme « est un roseau, le plus faible de la nature, mais un roseau pensant ». Cet animal doué de mathématiques est capable de faire de grandes choses dans l’ordre du matériel. Le Trans humanisme ne fait que rejouer le coup éculé du créateur dépassé par sa créature, et la prêche écologique nous pousse à nous réfugier dans les jupes de Gaïa la mère nature.
Prenons les choses de plus loin. L’humanité est organisée depuis 4 à 5 000 ans autour de la Propriété, de l’Etat et de la Famille, cette triade définit l’âge du néolithique et le capitalisme sa forme contemporaine. Les techniques ont été la condition initiale et non le résultat final de la mise en place de cet âge du néolithique qui continue avec l’histoire, celle de l’écriture, de l’imprimerie, des religions monothéistes. Tout ceci est tout de même plus important que l’avion à réaction ou le smartphone.
Il n’existe pas de communisme primitif, adieu le bon sauvage, la réalité c’est une organisation pétrie de violences sous le joug de nécessités harassantes du quotidien pour survivre, point d’issue dans le Trans humanisme ou dans un primitivisme paresseux et obscurantiste. Il nous faut réhabiliter : L’idée communiste. Sortir du néolithique c’est-à-dire répondre à la bonne question de la possibilité d’une organisation des sociétés à l’échelle du monde entier. Une société non néolithique c’est-à-dire sans propriété privée de ce qui doit être commun, pas de famille d’héritiers, pas d’Etat séparé et protecteur des oligarchies et même plus encore pas de hiérarchie des travaux, des nations des identités. Cela s’appelle l’idée communiste
En conclusion…
Il faut mettre en discussion ces trois institutions (Propriété/famille/Etat) qui revêtent un caractère iconoclaste. Dans l’immédiat l’Avenir En Commun peut être une première étape pour emprunter le chemin de la sortie du néolithique. Celui-ci passe forcément par une contestation radicale du capitalisme, ce système qui domine le monde, aliène l’homme et la nature.
D’ailleurs cela tombe bien, c’est le thème de la 1ère séance de l’Université Insoumise de la semaine prochaine..
En attendant la guerre de position continue !

Likez/Commentez/Partagez/Abonnez-vous !
@UniversiteFi

#2 [LES PARENTHÈSES] : L’HÉGÉMONIE CULTURELLE, S’UNIFIER CONTRE LE NÉOLIBÉRALISME

L’Hégémonie Culturelle, un concept développé par Antonio Gramsci dans les années 30, qui décrit la domination culturelle de la classe dirigeante. Dans un même temps, Edward Barneys, le neveu de Freud, invente les « relations publiques » pour modeler l’opinion. Son livre « Propaganda » inspira entre autre, Josph Gobels. Plus près de nous, Noam Chomsky est longuement intervenu sur la fabrique de l’opinion dans les masses médias. De notre côté, nous allons nous concentrer sur le champ économique qui surplombe le débat public. Aujourd’hui l’orthodoxie dominante, celle de la doxa néolibérale participe fortement à l’hégémonie culturelle de notre époque. Pour autant, rien n’est en ce domaine définitivement acquis, et même si les conflits restent feutrés, dans l’ombre, la bataille fait rage dans le champ académique. Voyons de quoi il en retourne !

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

Quelques notions :

– Qu’est-ce qu’une orthodoxie ? Il faut tout d’abords noter la proximité avec le vocabulaire religieux ce qui implique un rapport à la croyance et rappeler qu’en économie il n’existe pas de lois universelles. Pour R.Boyer, une orthodoxie s’impose quand il y a mise en cohérence entre Théorie/Idéologie/et Politiques Économiques.

– Comment advient une orthodoxie ? À la suite d’un long et minutieux travail (voir la société du Mont Pelerin), pour imposer le paradigme d’un courant intellectuel. Ce paradigme doit avoir trois qualités, la cohérence théorique, la pertinence empirique, et la simplicité des implications en politiques économiques (c’est le cas du libéralisme économique). Enfin ce courant doit pouvoir s’appuyer sur un bloc idéologique et sur une propagande efficace.

– Quel est le champ des hétérodoxes ? Les chercheurs améliorent leur corps de doctrine respectif. Par exemple, les keynesiens et post-keynesiens intègrent dans leurs modèles le concept de rationalité limitée, les néo évolutionnistes schumpétériens le temps long de l’innovation, les institutionnalises soulignent la variété des formes institutionnelles, et les marxistes insistent sur les rapports sociaux … Mais ils peinent tous ensemble à produire un paradigme unifié, nécessaire à la production d’une nouvelle orthodoxie.

– Conclusion. L’Hégémonie Culturelle qui repose sur l’orthodoxie néolibérale des années 80 est fragilisée. Ceci explique les dérives autoritaires des démocraties libérales et la montée de ce que les médias appellent le « populisme » sans jamais d’ailleurs le qualifier. Le bloc hégémonique est donc fracturé et il tente de se recomposer. Trump d’un côté, le Bexit de l’autre, Renzi/Macron, Salvani/Orban l’extême droite au Bundestag …etc. Grande confusion idéologique à l’œuvre. À l’Université Insoumise, nous proposons aux chercheurs hétérodoxes de consulter le programme de l’Avenir En Commun. Ils y trouveront matière à leurs travaux.
Quant à la France Insoumise, il lui revient de travailler à la constitution d’un nouveau bloc hégémonique au nom de l’intérêt général. C’est la stratégie de la révolution citoyenne en fédérant le peuple.

L’article de Robert Boyer :
https://journals.openedition.org/regulation/12626

#Ep.1 [LES PARENTHÈSES] : LE CAPITALISME HYPER-FINANCIER NE SERAIT-IL PAS DEVENU INSOLVABLE ?

Nous sommes dix ans après la grande crise de 2008. Quelles sont les conclusions que nous pouvons en tirer ?
– Le Capitalisme est toujours en crise
– Les risques financiers et systémiques n’ont jamais été aussi forts
– Le Shadow Banking demeure toujours, représentent près d’un tiers des échanges dans le monde
– Les dettes continuent à s’accroitre
– L’Hyper Finance atteint son paroxysme, transactions boursières à la nano seconde
– …etc

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

Quelques termes :

Pyramide de Ponzi :
Montage financier frauduleux qui finance les investissements des clients par les nouveaux investisseurs entrants, et ainsi de suite jusqu’à ce que le système s’écroule lorsque les sommes procurées par les nouveaux entrants ne suffisent plus à couvrir les rémunérations des clients.
Exemple : l’escroquerie de Bernard Madoff ,président-fondateur d’une des principales sociétés d’investissements de Wall Street : Bernard L. Madoff Investment Securities LLC. Il est arrêté en 2008 par le FBI pour avoir réalisé une escroquerie de type « Ponzi », qui pourrait porter sur 65 milliards de dollars américains. Il a été condamné le 29 juin 2009 à 150 ans de prison. Si les montants en jeu étaient confirmés, ce serait la perte la plus élevée à ce jour causée par l’escroquerie ou l’erreur d’appréciation d’un opérateur de marché, un employé ou un patron d’établissement financier.

Théorie de l’efficience des marchés :
Un marché dans lequel les prix reflètent pleinement et toujours l’information disponible…

#Ep.0 – LANCEMENT DE L’UNIVERSITÉ INSOUMISE !

Une Université Insoumise ouvre ses portes à Clermont-Ferrand ! Au rendez-vous : politique, actualités, histoire, culture, géopolitique, économie, écologie, et tout ce dont vous avez besoin pour comprendre les rouages de cette société en ébullition !
Retrouvez-nous fin septembre pour le 1er Épisode : Capitalisme(s), un Système qui gouverne le Monde, aliène l’Homme et la Nature.
À bientôt camarades !

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************