[SÉANCE #5] : Partie 2/4 – LES AUTEURS !

L’expert, c’est vous ! Petit tour d’horizon des auteurs tels que Karl Polanyi, Friedrich Hayek, Milton Friedman, Marcel Mauss, Arthur C.Pigou et bien d’autres ! De quoi bluffer votre entourage ! Deuxième partie d’une série en 4 épisodes sur le marché et l’économie non marchande.

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

[SÉANCE #5] : MARCHÉ ET ÉCONOMIE NON MARCHANDE – Partie 1/4

Le concept de l’économie plurielle, qu’est-ce que le PIB, existe-t-il d’autres indicateurs plus justes pour mesurer nos moyens de vivre afin d’enclencher des politiques publiques justes et saines ? Première partie d’une série en 4 épisodes sur le marché et l’économie non marchande.
**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

#Ep.11[LES PARENTHÈSES] : LE MARCHÉ DU TRAVAIL N’EST PAS NATUREL !

Dans cette vidéo, on va vous raconte une petite histoire : quelle est l’origine du marché du travail ?
NON, LE MARCHÉ DU TRAVAIL N’EST PAS DICTÉ PAR UNE LOI DE LA NATURE !
Dans les années 40 paraissent 3 ouvrages qui vont structurer le champ intellectuel de la deuxième
moitié de XXème siècle. En 1942 « Capitalisme, Socialisme et Démocratie » (J Schumpeter), au
printemps 1944 « la route de la servitude » (F.A. Hayek) et aussi en 1944 « La Grande
Transformation »

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

Hors Série#2 – GILETS JAUNES : PORTRAIT DE LA FOULE HAINEUSE D’EMMANUEL MACRON !

Graphiques, Statistiques, Analyses : Pour vraiment tout comprendre du mouvement des Gilets Jaunes. D’où viennent-ils, sont-ils diplômés, quels métiers exercent-ils, pour qui votent-ils ??? Une analyse inédite et complète par l’Université Insoumise !

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

Quelques éléments graphiques : https://fr.freepik.com/photos-vecteurs-libre/infographie
Infographie vecteur créé par freepik – fr.freepik.com

[SÉANCE #4] : DÉSÉQUILIBRES SPATIAUX SOCIAUX ET ENVIRONNEMENTAUX

Le Monde est aujourd’hui dans une phase ultime de son développement, où les questions climatiques se mêlent aux questions humaines, sociales, démographiques et progressistes. Aujourd’hui, où en sommes nous ?

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

#Ep.10 [LES PARENTHÈSES] : LE RAPPORT DU GIEC – LES FINS DE MOIS, LA FIN DU MONDE !

Nous sommes en janvier 2019 et le mouvement des gilets jaunes pose la question des fins de mois alors que pour l’humanité doit se poser la question de la fin du monde. Cependant Il ne faut pas opposer ces deux questions légitimes mais les agencer par ordre de priorité.

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

Le GIEC (Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat), IPCC en anglais (Intergouvernemental Panel on climate Change) est un organisme des Nations Unies créé en 1988 et ayant pour tâche de fournir aux décideurs l’état du consensus de la communauté scientifique en matière de changement climatique. Il produit à intervalle régulier des rapports généraux et des rapports spéciaux dans le cadre de la CCUNCC (Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique) signée en en 1992 à Rio de Janeiro pour documenter les COP (Conférence des Parties) signataires de la CCUNCC. Les parties sont les organes gouvernementaux des pays signataires mais aussi des acteurs non gouvernementaux (ONG, entreprises, villes, citoyens etc.)
Les premiers rapports ont suscité peu d’intérêt au-delà des cercles de la communauté scientifique et de quelques décideurs politiques et autres ONG spécialisées. Ce n’est qu’en 2001 lors de la présentation du 3éme rapport que le grand public s’est emparé du sujet.
En 2014 à la COP 21 à Paris, les parties ont pris des engagements pour limiter l’augmentation de la température à 2° par rapport à la période préindustrielle (milieu du 19éme siècle) en s’efforçant de ne pas dépasser 1.50°.et il a été demandé au Giec de rendre un rapport spécial sur les conséquences des dépassements de ces seuils.
Ce rapport spécial a été publié en 10/2018 pour servir de base à la COP 24 de décembre 2018 en Pologne.
Que dit ce rapport spécial :
1- Que la température moyenne a augmenté de1°+-0.2
2- Que la température moyenne augmente de 0.2°+-0.1 par décennie
3- Donc dans trois décennie 1°+(0.2+0.2+0.2)=1.6° supérieur 1.5° d’ici 2050
4- Que cela entrainera
– Une augmentation des températures dans les zones océaniques
– Une chaleur extrême dans les zones habitées
– Des précipitations intenses dans la plus part des régions
– Des risques de sécheresse dans certaines régions
5- Que certains impacts sur notre écosystème peuvent être de longue durée voir irréversibles
6- Que le niveau des mers augmentera de 1 m si inférieur 1.5° et de 2 m si supérieur 1.5°
7- Si supérieur 1.5° = instabilité de la calotte glacière Antarctique et la perte irréversible de la calotte du Groenland.
8- Que les impacts seront considérables sur la santé, les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire ; l’approvisionnement en eau, la croissance économique… et ces impacts seront encore aggravé si supérieur 1.5°

Le changement climatique est commencé.

Hors Série#1 – GILETS JAUNES : LA NAIVETÉ FAROUCHE DES COLÈRES JUSTES

1er épisode Hors-Série, spécial gilets jaunes, de l’Université Insoumise. Une analyse à la fois concrète et théorique de ce moment « révolutionnaire » que la France vit actuellement, à l’heure d’un Capitalisme toujours plus fort et toujours plus envahissant.

Formes institutionnelles Capitalisme fordiste Capitalisme financier :
1- Le rapport K/T 
Compromis salarial : partage des gains de productivité entre K/L
Individualisation et flexibilisation du salaire
Montée de la précarité
Faible niveau des salaires
Baisse du pouvoir d’achat …
Il n’y a plus de compromis

2- Les formes de concurrence 
Marchés compartimentés et gestion par branche
Régulation par le marché
Les oligopoles gèrent leur marché à leur profit
Les Etats sont au service des transnationales
3- Le système monétaire et financier 
Systèmes fi administrés
Poids croissant des marchés financiers libéralisés
Après la crise de 2008 la régulation reste parfaitement insuffisante et L’inefficience des marchés fi perdure,
à quand la prochaine crise ?

4- La place de l’Etat 
Etat providence & Politique éco actives
Primauté des politiques monétaires sur les politiques budgétaires
Le périmètre de l’Etat est toujours plus étroit donc son pouvoir d’action diminue et les politiques publiques sont contraintes par les marchés fi et des règles imbéciles comme en Europe

5- Insertion dans l’économie internationale  Priorité du marché intérieur avec concurrence internationale modérée
Ouverture des marchés et concurrence accrue
Remise en cause de la doctrine du libre échange.et recule des coopérations nous allons vers un protectionnisme égoïste

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

INCROYABLE ! L’UNIVERSITÉ INSOUMISE DÉBARQUE SUR CANAL FI !

Nous avons l’immense plaisir de vous annoncer que nous sommes officiellement diffusé sur le programme 24/24 de Canal Fi ! Et nous disposons maintenant de notre propre page Université Insoumise sur le site www.canalfi.fr !
**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

[SÉANCE #3] : FAUT-IL DÉMANTELER GOOGLE ?

La connaissance, plus on la partage, plus on l’utilise et plus elle prend de la valeur ! À vos stylos et vos cahiers, car accrochez vous, voici notre nouveau cours entier qui fait suite aux deux dernières parenthèses : L’Économie de la Connaissance et de l’Immatériel.

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

#Ep.9 [LES PARENTHÈSES] : LA CONNAISSANCE, UN BIEN SINGULIER

La connaissance, plus on la partage, plus on l’utilise et plus elle prend de la valeur ! Nous constatons l’augmentation de l’immatériel dans le capitalisme post moderne, celui d’après la 2éme révolution industrielle. C’est à dire un poids croissant de la part des services et un modèle de croissance ou le capital tangible, celui de la 2éme révolution industrielle est supplanter par un capital intangible, immatériel qui est plus le fait de la 3éme révolution industrielle celle des TIC. Le Capital humain (santé, éducation, formation, compétence…), les dépenses de R&D, les droits de propriété intellectuelle, les Logiciels, les dépenses organisationnelles, les dépenses de pub etc deviennent des actifs (intangibles) plus productifs que les machines dans les usines (actifs tangibles). La connaissance s’inscrit donc au cœur du capitalisme post moderne d’où l’importance de tous ces actifs intangible, (la formation, de la R&D, des brevets etc …) Est-ce que l’économie standard est en capacité d’appréhender cette économie de la connaissance ? Pour ceux qui travaillent sur ce nouveau champ disciplinaire la réponse est non car la connaissance est un bien singulier.

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

I- La connaissance est le fruit d’un travail théorique et ou pratique visant à améliorer la compréhension des faits naturels ou sociaux. L’info décrit et diffuse la connaissance Le savoir c’est la capacité d’utiliser la connaissance. La connaissance sans le savoir est improductive.
L’info est un flux, la connaissance un stock de capital (immatériel, intangible) productif incorporée dans chaque individu et dans la mémoire commune de l’ensemble social, les TIC de simples supports de transfert de la connaissance. L’économie de la connaissance s’attache à la gestion de ce stock.

II- La connaissance est un bien particulier qui n’obéit pas aux règles standards de l’économie classique mais à des lois singulières. La production des biens industriels incorporent de plus en plus de capital immatériel. Leur structure des coûts montre l’importante des CF (coût de la connaissance incorporée) par rapport au CV. C’est-à-dire un investissement de départ lourd et un coût de reproduction faible, voire proche de 0. Ex production d’un film, d’un médicament, d’un logiciel, voir même d’une voiture.
C’est un bien risqué. Il en découle un fort effet de levier, donc des rendements croissants mais aussi des risques élevés car la réussite est incertaine. L’industrie du cinéma, l’industrie pharmaceutique en sont de parfaits exemples, C’est le flop ou le Jackpot. De plus il n’y a pas de marché de l’occasion pour ce refaire.
C’est aussi un bien public voir parenthèse précédente
*Car il possède deux qualités : 1- Sa « non rivalité « . 2- Sa « non-exclusivité », chacun peut librement faire usage d’un savoir relevant du domaine public.
*Un bien public échappe à la logique de marché : La connaissance à donc une valeur d’usage mais sa valeur d’échange est indéterminée, (ex prix de la consommation par un individu du théorème de Pythagore) donc difficile de déterminer une valeur économique.(valeur monétaire exprime en Prix grâce à une monnaie dans le cadre de l’offre et de la demande).
*D’autre part ces biens sont porteurs d’externalités positives, car ils ont un rendement social élevé. Leur production relève donc bien du domaine public.
1- En Eco classique théoriquement le « bien-être » est maximisé lorsque la dernière unité produite est vendue à son coût marginal, or le coût marginal des biens connaissances est pratiquement nul car le coût de reproduction est voisin de 0, donc les prix de vente devrait être pratiquement nul, c’est à dire que une fois l’investissement initial remboursé, plus une marge, pourquoi pas, le bien devait être gratuit.
2 – Si l’essentiel du coût de production est fixe, les investisseurs privés hésiteront à prendre des risques trop élevés c’est pourquoi l’Etat est légitimé à lever l’impôt pour assurer le financement et garantir ensuite la gratuité de l’usage pour l’intérêt de tous. C’est le cas pour l’école, la recherche etc
3 – Mais les Entreprises qui produisent des biens connaissances recherchent des rentes de situation (voir Schumpeter) et instaurent alors des « barrières à l’entrée » (droit de la propriété industrielle voir intellectuelle) = une situation monopolistique, (Ex : les labos pharmaceutiques, les GAFAM, l’industrie chimique etc…)
Dans le champ de batailles de la concurrence mondiale les entreprises usent de toutes les armes à leur disposition, loin de la concurrence « libre et non faussée ».