Le « marché des idées »

Faut-il être présent sur les marchés et pour quoi faire ? C’est la question que se pose tout militant politique. En Sud Gironde, trois gros marchés ont lieu les vendredi et samedi matin, Langon, Bazas et La Réole. Pour l’instant et depuis les dernières élections, seule la FI est présente. D’où la nécessité de varier les apparences de cette présence. La vidéo ci-après apporte une réponse à cette préoccupation, une réponse en évolution, semaine après semaine. Reportage de notre correspondant Alain.

Les Gilets jaunes défilent pour défendre leur hôpital à Pertuis

Samedi 9 mars, la mobilisation populaire fut axée sur la défense de l’hôpital de Pertuis. Amputé en partie de son service de chirurgie, les 10 000 habitants de cette commune du Vaucluse s’inquiètent et réclament la ré-ouverture du bloc. Reportage de notre correspondant local Jean-Louis.

Retrouvez toutes nos vidéos sur www.canalfi.fr et suivez-nous dès maintenant sur :
▶️ Facebook : fb.me/canalfi
▶️ Twitter : twitter.com/_CanalFi_

Madjid, handicapé visuel, dénonce la non-accessibilité de son lieu de travail

Madjid est handicapé visuel. Il travaille en tant qu’agent à la bibliothèque du Centre Pompidou, à Paris où, depuis 8 ans, il lutte pour l’accessibilité de son lieu de travail aux personnes en situation de handicap. Vous avez bien lu : la BPI emploie Madjid mais ne lui assure pas un accès sécurisé à son lieu de travail. Pour lui, rejoindre son lieu de travail est une épreuve quotidienne qui nécessite souvent l’aide d’un tiers.

Après de nombreuses démarches auprès de la B.P.I et du Centre Pompidou et en dépit d’un dernier courrier fin avril 2018 auprès de Mme Guillemain, conseillère sociale de Mme Françoise Nyssen, ministre de la Culture, aucune réponse ne lui a été apportée. Pourtant, la loi du 11 février 2005 stipule que la notion d’accessibilité signifie que chacun doit pouvoir entrer et sortir des établissement recevant du public (ERP) et que les prestations fournies doivent être adaptées en conséquence (achats, utilisation d’un site internet, formalités administratives…).

Vidéo réalisée par la CGT Culture.

Acte 15 : naissance d’une assemblée citoyenne à Bordeaux

Bordeaux, ce samedi 23 février 2019, c’était l’acte 15 des Gilets Jaunes de Gironde. Une nouveauté était prévue pour cet épisode : substituer une heure d’assemblée citoyenne en lieu et place de la traditionnelle confrontation musclée entre manifestants et policiers divers et variés. Une idée chère à Marguerite, lassée de voir les jeunes se faire courser et copieusement arrosés par des casqués hilares.

C’était pas gagné d’avance ! Et pourtant… Reportage de notre correspondant local Alain. Merci à lui et à Christian.

Soutien à Drita, menacée d’expulsion et de mort

Drita Kurtsmajlaj, d’origine Albanaise, risque d’être expulsée sur ordre du préfet malgré quatre années à se reconstruire et à travailler en France où elle est particulièrement insérée dans le tissu associatif bordelais qui vient en aide aux plus démunis. Le collectif pour Drita organisait vendredi 15 février un rassemblement place de la Comédie à Bordeaux. Notre correspondant Alain y était.

Avec les interventions de citoyens, de responsables associatifs, de personnalités politiques : Gérard Clabé / Loïc Prud’homme / Emmanuelle Ajon / Edwige Lucbernet / Brigitte Lopez / Jean-Claude Guicheney / André Roseinweg / Justine Adenis / Philippe Mora / Mamadou Niang / Vincent Feltesse / Brigitte Benayoun, etc.

Une assemblée citoyenne des gilets jaunes s’organise à Bordeaux

Reportage de nos correspondants Alain et Christian.

Ceux qui comptaient sur l’arrivée subite du printemps et le départ aux sports d’hiver pour affaiblir le mouvement de protestation des Gilets Jaunes se sont trompés ! Ils étaient toujours aussi nombreux (5 000 à 6 000), ce samedi 16 février 2019 pour le traditionnel rendez-vous, à 13 heures, place de la bourse à Bordeaux. On y retrouve des habitués mais aussi des nouveaux ne portant pas forcément de gilets jaunes, notamment les jeunes en vacances scolaires pour 15 jours. Évidemment, des rituels se sont créés : on lit les nouvelles pancartes, on accueille les motards pétaradant (qui font peur aux policiers !), on teste de nouvelles musiques, de nouveaux slogans puis c’est la longue marche au parcours improvisé dans Bordeaux. Improvisé… mais subtilement guidée par des Gilets Jaunes sortis du rang mais très efficaces. La scène finale se déroule devant la mairie de Bordeaux, là où les « forces de l’ordre » et quelques black blocs vont en découdre pour la plus grande joie des médias et des politiciens macronesques. Mais, lors de cet acte XIV, est apparu un phénomène nouveau : la volonté d’ouvrir, place de la Comédie, une agora gigantesque. Des crieurs de rue, des Marianne en tenue, des anonymes n’ont pas hésité à dénoncer les bagarres inutiles de la Place Pey Berland. Une sorte de débat improvisé s’est amorcé par mégaphone interposé.

RDV samedi 23 février pour la première assemblée citoyenne des gilets jaunes de Gironde, place de la comédie à Bordeaux.

Laurent Thines, neurochirurgien : pour un moratoire sur les armes sub-létales.

Laurent Thines est neurochirurgien et lanceur d’alerte. Il expliquait samedi dernier à Marseille au micro de Canal Fi pourquoi il a lancé une pétition qui réunit aujourd’hui 150 000 signatures.

✒️ Signer la pétition : https://www.change.org/p/les-soignants-fran%C3%A7ais-pour-un-moratoire-sur-l-utilisation-des-armes-sub-l%C3%A9tales?recruiter=46773960&utm_source=share_petition&utm_medium=twitter&utm_campaign=psf_combo_share_message.pacific_post_sap_share_gmail_abi.gmail_abi&utm_term=482990

Retrouvez toutes nos vidéos sur www.canalfi.fr et suivez-nous dès maintenant sur :
▶️ Facebook : fb.me/canalfi
▶️ Twitter : twitter.com/_CanalFi_