Mélenchon : « Pour nous, le peuple est la solution »

Le 5 juillet 2015, Jean-Luc Mélenchon a parlé de la victoire du «NON» au référendum en Grèce. Défaite de l’Eurogroupe et du gouvernement CDU/CSU de Madame Merkel, ce référendum doit pousser François Hollande à être à l’initiative d’une conférence européenne des dettes souveraines. Jean-Luc Mélenchon a enfin plaidé pour que l’asile politique soit accordé à Julian Assange et Edward Snowden.

Mélenchon : « L’Eurogroupe veut étrangler la Grèce »

Le 30 juin 2015, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé la stratégie de l’Eurogroupe consistant à étouffer la Grèce et à discréditer politiquement Alexis Tsipras. Jean-Luc Mélenchon est également revenu sur les évènements terroristes survenus en Isère et en Tunisie. Il a condamné l’espionnage de la France par les États-Unis d’Amérique et a appelé à cesser les négociations sur le marché transatlantique.

Mélenchon sur la Grèce : « La France doit prendre l’initiative »

Le 30 juin, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé le « coup d’État financier » en cours contre la Grèce et a appelé François Hollande à ne pas gérer cette crise comme un Congrès du PS. Jean-Luc Mélenchon est également revenu sur la candidature de Marine Le Pen aux régionales en Nord-Pas de-Calais, expliquant qu’elle avait « envie d’une carrière de cumularde ». Alors que Charles Pasqua était décédé la veille, Jean-Luc Mélenchon a parlé de cet homme « ambigu », qui était ministre au moment de la mort de Malik Oussekine, mais qui a été aussi un Résistant et « un républicain sans peur »

Mélenchon sur la Grèce : « Les institutions européennes font preuve de cruauté »

Invité de Jean-Michel Aphatie le 23 juin 2015, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé le comportement des institutions européennes et du gouvernement allemand sur le dossier grec. Il a souligné la cruauté « politique » de ces institutions dont les demandes n’ont aucun sens sur le plan économique. Jean-Luc Mélenchon s’est également dit opposé à la tenue des jeux olympiques à Paris en 2024 afin de ne pas engager de dépenses inutiles quand celles-ci pourraient être investies dans un secteur comme la mer, qui entraînerait l’économie du pays tout entier.

Mélenchon : « Mme Merkel mène une politique de puissance »

Le samedi 13 juin, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de l’émission «500 millions d’Européens» pour parler de son nouveau livre : «Le Hareng de Bismarck». Il a dénoncé l’antimodèle allemand et a montré qu’il s’agissait d’une politique non-coopérative. Jean-Luc Mélenchon était également interrogé sur les tribunaux d’arbitrage et le projet de Grand Marché Transatlantique (GMT, TTIP ou TAFTA), projet qu’il combat depuis de nombreuses années (voir ici : http://bit.ly/1jOSwYN). Enfin, Jean-Luc Mélenchon a parlé des relations avec l’amérique latine.

Mélenchon : « Ne vous résignez pas ! Ils n’ont pas gagné la partie ! »

Le 8 juin 2015, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de Léa Salamé sur France Inter. Il a déclaré que 2017 serait une insurrection civique et que Sarkozy, Hollande et Le Pen n’avaient pas gagné la partie. Il a également parlé de la tribune d’Arnaud Montebourg et de Matthieu Pigasse dans le JDD et en a souligné les limites. Il a expliqué que l’horizon de la France ne pouvait être simplement des baisses d’impôt désordonnées et qu’il fallait un projet pour notre pays. Enfin, Jean-Luc Mélenchon a expliqué que le PS ne changerait pas de l’intérieur et que son programme se résumait à applaudir Valls et soutenir Hollande.

Mélenchon : « Être républicain, c’est dire : “Liberté, Égalité, Fraternité” »

Invité de Patrick Poivre d’Arvor le 2 juin 2015, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé le hold-up de Nicolas Sarkozy sur le mot « Républicain ». Il a également parlé de son livre, « Le Hareng de Bismarck ». L’émission a également porté sur l’Histoire de France, en particulier la Révolution de 1789 du fait de la critique portée par Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbière contre l’émission « Secrets d’Histoire » (pour en savoir plus : http://bit.ly/1G3cfUe)

Mélenchon : « Depuis 10 ans, l’Europe est illégitime en France »

Invité de Thomas Sotto le 29 mai 2015, Jean-Luc Mélenchon a déclaré que l’Union européenne était illégitime en France depuis le « non » au référendum de 2005. Un « non » que Nicolas Sarkozy et François Hollande ont transformé en « oui », contre la volonté du peuple. Jean-Luc Mélenchon a également parlé de l’euro, de l’Allemagne et du scandale de la Fifa.