Acte 12 à Bordeaux : à qui profite le crime ?

Retours de notre reporter insoumis Alain sur l’acte 12 des Gilets Jaunes à Bordeaux. Notre reporter a pu voir de près l’influence d’une dizaine de « casseurs » : ils ont tout fait pour que le cortège finisse Place Pey Berland, où ils ont pu se confronter aux les forces de police tandis que es responsables ont tenté en vain de faire cheminer le monde vers les quais pour une dispersion naturelle. Une dizaine de jeunes sont entrés dans les immeubles pour en retirer les poubelles et les traîner jusque sur la place. Personne pour les en empêcher. À noter : l’extrême jeunesse des policiers de la BAC. Selon notre reporter, on aurait dit des gamins de 17 ans. Mais à qui profite le crime ?