#Ep.10 [LES PARENTHÈSES] : LE RAPPORT DU GIEC – LES FINS DE MOIS, LA FIN DU MONDE !

Nous sommes en janvier 2019 et le mouvement des gilets jaunes pose la question des fins de mois alors que pour l’humanité doit se poser la question de la fin du monde. Cependant Il ne faut pas opposer ces deux questions légitimes mais les agencer par ordre de priorité.

**********************************************************************
Abonnez-vous : https://bit.ly/2D9Xtzk
Suivez-nous sur Twitter : https://twitter.com/UniversiteFI
Rejoignez-nous : https://www.facebook.com/UniversiteFI/

**********************************************************************

RENDEZ-VOUS CHAQUE MERCREDI POUR UN NOUVEL ÉPISODE !

**********************************************************************

Le GIEC (Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat), IPCC en anglais (Intergouvernemental Panel on climate Change) est un organisme des Nations Unies créé en 1988 et ayant pour tâche de fournir aux décideurs l’état du consensus de la communauté scientifique en matière de changement climatique. Il produit à intervalle régulier des rapports généraux et des rapports spéciaux dans le cadre de la CCUNCC (Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique) signée en en 1992 à Rio de Janeiro pour documenter les COP (Conférence des Parties) signataires de la CCUNCC. Les parties sont les organes gouvernementaux des pays signataires mais aussi des acteurs non gouvernementaux (ONG, entreprises, villes, citoyens etc.)
Les premiers rapports ont suscité peu d’intérêt au-delà des cercles de la communauté scientifique et de quelques décideurs politiques et autres ONG spécialisées. Ce n’est qu’en 2001 lors de la présentation du 3éme rapport que le grand public s’est emparé du sujet.
En 2014 à la COP 21 à Paris, les parties ont pris des engagements pour limiter l’augmentation de la température à 2° par rapport à la période préindustrielle (milieu du 19éme siècle) en s’efforçant de ne pas dépasser 1.50°.et il a été demandé au Giec de rendre un rapport spécial sur les conséquences des dépassements de ces seuils.
Ce rapport spécial a été publié en 10/2018 pour servir de base à la COP 24 de décembre 2018 en Pologne.
Que dit ce rapport spécial :
1- Que la température moyenne a augmenté de1°+-0.2
2- Que la température moyenne augmente de 0.2°+-0.1 par décennie
3- Donc dans trois décennie 1°+(0.2+0.2+0.2)=1.6° supérieur 1.5° d’ici 2050
4- Que cela entrainera
– Une augmentation des températures dans les zones océaniques
– Une chaleur extrême dans les zones habitées
– Des précipitations intenses dans la plus part des régions
– Des risques de sécheresse dans certaines régions
5- Que certains impacts sur notre écosystème peuvent être de longue durée voir irréversibles
6- Que le niveau des mers augmentera de 1 m si inférieur 1.5° et de 2 m si supérieur 1.5°
7- Si supérieur 1.5° = instabilité de la calotte glacière Antarctique et la perte irréversible de la calotte du Groenland.
8- Que les impacts seront considérables sur la santé, les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire ; l’approvisionnement en eau, la croissance économique… et ces impacts seront encore aggravé si supérieur 1.5°

Le changement climatique est commencé.