France insoumise : la campagne inédite de Mélenchon

Pendant plusieurs jours, les équipes de Grand Angle ont suivi Jean-Luc Mélenchon : au congrès de la CGT à Marseille, au festival « Visions sociales » à Cannes et à la présentation de la démarche programmatique de la France insoumise à Paris. Celui qui a proposé sa candidature à l’élection présidentielle le 10 février 2016 explique pourquoi la campagne qu’il mène est inédite en France alors que plus de 100 000 personnes ont apporté leur appui et que plus de 1 000 groupes de soutien ont été créé partout dans le monde. Plus d’informations sur http://www.jlm2017.fr.

«Le personnel du festival de Cannes est maltraité» – Mélenchon

Le lundi 16 mai 2016, Jean-Luc Mélenchon était à Cannes aux côtés de salariés de l’hôtellerie et des cafés-restaurants, en lutte contre la multiplication des contrats ultraprécaires dits « d’extras à l’heure ». Voici ce qu’il a déclaré :

Je suis venu juste apporter mon petit renfort. Alors je vous explique. Cannes, c’est une chose merveilleuse : on y voit des films fantastiques. Bon, vous connaissez tout ça. Et puis il y a tout un monde de gens qui font vivre tout ça, aussi bien dans le cinéma, dans le spectacle… mais autour ! Vous comprenez : Cannes, sans les gens qui vous servent à table, qui refont votre lit à l’hôtel, qui vous donnent à manger, il n’y a pas de Cannes. Or, tout ce personnel, qui est le coeur du festival de Cannes, sans lequel il n’y a pas de festival possible, il est maltraité… Mais maltraité comme moi-même je ne le savais pas. Autrefois, il y avait des contrats saisonniers. On comprend ça. Et maintenant, voilà qu’ils ont inventé des contrats qui s’appellent… c’est des « extras ». Alors vous êtes embauché le matin pour quelques heures et puis après : « Va-t-en ! ». Et puis : « Peut-être demain. Ah bah pas sûr. Ah bah si. » Alors la fille se met en mouvement pour aller travailler et on lui dit : « Ah non, tu peux rester chez toi ». Et ainsi de suite. C’est à dire que les gens n’ont plus de vie. Ce sont toutes ces petites mains sans lesquelles il n’y a pas de cinéma, il n’y a pas d’art, il n’y a pas de festival de Cannes. Et on les maltraite. Qu’est-ce que vous voulez à la fin ? Vous allez être tellement mal reçus, si vous êtes reçus par des gens qui sont fâchés et pas contents que vous ne viendrez plus. Donc il y a un poids : c’est celui de la misère et de l’humiliation. Il ne faut pas traiter les gens comme ça.

Le libre-échange détruit la sidérurgie française – Invervention au Parlement européen

Intervention de Jean-Luc Mélenchon au Parlement européen sur une résolution relative à la Chine (http://bit.ly/1T7w5lU).

Voici le texte de cette intervention :
« Je m’oppose à ce texte parce que je suis partisan d’une coopération approfondie avec la Chine. Ici, la « coopération », c’est la négociation. Le libre-échange, qui est le cadre de cet accord c’est tout simplement le rapport de force. Et le rapport de force il se fait non pas à cause de la Chine mais à cause des règles, que l’Union européenne a imposées au reste du monde, de libre-échange. Voilà pourquoi je suis contre cet accord.

Mais surtout, je veux dénoncer l’hypocrisie de ceux qui demandent des mesures anti-dumping, notamment sur les questions d’acier chinois, alors qu’ils importent eux-mêmes de l’acier chinois en Europe. Je parle de Monsieur Mittal, le grand dévastateur de la sidérurgie européenne. Et cette dénonciation que je fais, je la fais en m’appuyant sur les faits qu’ont révélés la CGT d’Arcelor-Mittal et de Florange et de mon camarade Lionel Buriello, responsable de la CGT.

Tout ceci est une comédie ! Il faut avoir avec la Chine une coopération. Il faut avoir un dialogue franc, qui échange les avantages de chaque pays, et non pas les rapports de force. Vous les avez imposés à la Chine ! Et maintenant vous êtes les premiers à en souffrir et vous osez protester. »

L’Union européenne contre les pêcheurs du Liberia – Intervention au Parlement européen

Intervention de Jean-Luc Mélenchon au Parlement européen le 10 mai 2016 contre un accord de pêche UE-Liberia (http://bit.ly/1qddaL1) qui va fragiliser les pêcheurs de ce pays alors que la moitié de la population dépend de la pêche.

Voici le texte de l’intervention :
« Je m’oppose à ce texte parce qu’il participe de cette logique d’intrusion de l’Union européenne dans les ressources naturelles d’un certain nombre de pays et il se trouve que, dans le cas du Liberia, la situation est d’autant plus inacceptable que 50% de la population locale vit de la pêche. Or, nous avons autorisé la capture de 3 500 tonnes de thons qui seront donc, de cette façon-là, pris sur les possibilités qu’avaient les pêcheurs locaux d’en vivre. J’estime que c’est un accord totalement léonin et qui va tourner au détriment des populations locales. »

49.3 : Ceux qui sont contre la loi El Khomri doivent voter la censure

Mardi 10 mai, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé l’utilisation du 49.3 par le gouvernement pour faire passer en force la loi El Khomri. Il a appelé les députés qui sont contre cette loi, en particulier les députés socialistes, à prendre leurs responsabilités et à voter la motion de censure contre le gouvernement. D’où qu’elle vienne.

« La France insoumise compte 100 000 appuis ce 1er mai » – Mélenchon

Le 1er mai 2016, Jean-Luc Mélenchon a rappelé que ce jour était depuis 130 ans la fête des travailleurs et que cette date n’appartenait pas au Front national. Il a également expliqué pourquoi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve était responsable des violences dans certaines manifestations contre la loi El Khomri. Enfin, Jean-Luc Mélenchon a annoncé que le mouvement qu’il a initié, la France insoumise, comptait d’ores et déjà plus de 100 000 appuis.